[EXEMPLE] Passage de Texte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[EXEMPLE] Passage de Texte

Message par Arrix le Lun 8 Mai - 20:07

Les trois frères se mirent à courir le long du couloir, cherchant la pièce qu’ils cherchaient tant. Ils s’arrêtèrent devant une porte en bois massif, au bout d’un petit corridor au bout de l’édifice.

« Enfin nous y voilà… »

  Devant eux se trouvait les portes de la chambre d’Herunld, ce traitre. Ils ne savaient pas comment réagir dans cette situation.

« Comment devons-nous lui faire face ?» dit Thobjorn .

« C’est très simple : on entre et je l’écrase avant qu’il ne chiale en nous voyant ! » avait répondu Hannes, le plus casse-cou des frères.

« Ne fais pas l’imbécile, avait rétorqué Thommy, il sait que nous sommes ici ! Il a sans aucun doute posé un rune sur la porte pour nous tuer. »

« Tes paroles sont bien sages, mais si tu vois une autre solution, je t’en prie, explique-toi ! »

« Très bien, voilà comment on va faire… »

  Les trois frères montèrent alors discrètement le plus proche escalier.
« Très bien, nous n’avons qu’à entrer dans cette pièce, elle se trouve juste au-dessus de la chambre d’Herunld. On a plus qu’à prendre notre corde pour descendre du balcon jusqu’à celui en dessous. »

  Hannes n’eut aucun mal à exécuter cette prouesse : sa force et son agilité ont toujours été remarqués par les habitants du village avant qu’Herunld ne le fasse bruler par l’inquisition. Tout le monde lui disait alors qu’il deviendra fier bucheron comme son père. Tommy réussit après quelques difficultés. Il avait toujours eu l’intelligence pour adapter la situation à son avantage, raison il avait envoyé Hannes en premiers pour l’aider par la suite. Quant à Thobjorn, il manquât de peu la chute vers le sol, à près de 15 mètres d’ici. Cependant, sa détermination lui interdit de lâcher prise, peu importe comment la douleur sur ses pauvres doigts étaient atroce, ce qu’il lui permit d’être secourut par ses frères.

« Maintenant on entre et on attaque ! » suggérât Hannes

  Il fracassa alors violemment la porte et entra violemment dans la pièce, hache à la main. Cependant, personne ne se trouvait dans la pièce.

« C’est quoi ce délire, s’exclama Thobjorn qui entrait à son tour, il est pourtant censé être dans sa chambre cet… »

  Il ne finit pas sa phrase. Une ombre venait de se glisser derrière lui et brusquement le sang jaillit de son dos. Il s’écroulât au sol, baignant dans son propre sang.
L’ombre bondit vers le fond de la pièce.

« Et bien ma foi, je m’attendais bien à recevoir de la visite. »

  Hérunld se retourna face aux deux frères restants qui se précipitèrent vers le blessé.

« C’est trop tard pour lui, il est surement déjà mort. Préparez-vous plutôt à mourir, vous êtes beaucoup trop faible pour tenir face à moi ! Trop faible ! »

  Il voulut alors jaillir sur Thommy, mais Hannes bloquât la lame de la dague grâce à sa hache. Hérunld reparti en arrière.

« Vous…bande de gamins ! Vous n’auriez jamais dû venir ici !»

  Il prit une expression totalement démente et agitait sa dague dans tous les sens. Hannes fonça tête baissé vers son adversaire. Celui immobilisa le bras de son adversaire, puis ils saisit le flan d’Hannes pour le propulser vers la porte de la chambre. A ce moment la, le piège de la porte se déclencha. Une explosion propulsa Hannes dans le couloir. Il git alors sur le sol, ensanglanté de partout, les yeux morts.

  Ne se dressait plus devant lui que Thommy, qui ne possédait que peu d’aptitudes en combat.

« Il ne sert à rien de paniquer, petit. Tu vas les rejoindre. »


Exemple rédigé par Iscaras
avatar
Arrix
Fondateur

Messages : 10
Date d'inscription : 01/08/2016
Localisation : France

http://lightnovelamateur.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum